Nouvelles de Californie

24 octobre 2007

Feux en Californie du Sud

Un petit mot pour remercier ceux qui ont pris de nos nouvelles ces derniers jours. Les feux qui ont déjà fait déplacer un million de personnes ont lieu dans la région de Los Angeles, à 350 miles (560 km) au sud de Sunnyvale. Très triste pour eux mais bien heureusement nous ne sommes pas touchés. Voici des photos satellites de la NASA.

11 juin 2007

Chers lecteurs,


Les semaines et les mois passent... Je n'ai pas pris le temps de mettre à jour ce blog ni de vous annoncer LA grande nouvelle de Californie, qui m'a tenue éloignée du clavier et des routes. Les valises sont en effet restées au garage depuis l'été dernier ; elles n'ont pris l'air que très occasionnellement, ce à quoi elles n'étaient pas habituées. Il n'y avait donc pas grand chose à raconter sur ce blog, où j'aime surtout décrire les paysages et les rencontres de nos échappées belles. Nous nous sommes adonnés à un tout autre projet ces dix derniers mois, le plus beau : mettre au monde notre premier enfant ! Hanaé est née en Californie il y a un mois tout juste. C'est la plus belle et la plus douce des petites filles, vous vous en doutez...

J'essaierai de continuer à raconter notre vie ici, nos voyages. La fréquence des articles risque d'en prendre un coup (comme celà a déjà été le cas ces derniers mois). Mais j'espère que vous viendrez faire un tour sur Nouvelles de Californie de temps en temps.

A bientôt !

20 avril 2007

Electeurs de l'étranger

Une carte intéressante : la répartition des inscrits sur les listes électorales consulaires. Mais ça ne représente pas tous les français votant depuis l'étranger, car il faudrait pouvoir compter ceux qui, comme nous, voteront dans un bureau en France par procuration.


Libellés : ,

14 avril 2007

Il n'a pas chanté La Californie...

Avant-hier soir nous sommes allés écouter Julien Clerc à San Francisco, en compagnie d'Anne et Sébastien, qui viennent de quitter Mountain View pour Potrero Hill, et Lamia. L'occasion était trop belle de nous replonger dans les chansons de notre jeunesse (ou celle de nos parents... mais ça compte quand même) en France.

Voir un chanteur français hors contexte, dans une petite salle de Californie, a un côté intriguant. C'est ainsi que nous avons vu avec quelques poignées d'auditeurs, Paris Combo dans un hôtel de San Jose, Charles Aznavour sur les hauteurs de Saratoga, Khaled sur le campus de Berkeley... Je me demande toujours ce qui attire ces stars sur "notre" continent, et ce qui doit leur passer par la tête devant ces toutes petites audiences (majoritairement des français expatriés), après avoir connu les plus grandes salles métropolitaines. Chacun a son style : quelques mots d'anglais timides, histoire d'inclure les américains venus par curiosité (Paris Combo), ou grande aisance, traduction de certains textes en anglais et programme bi-culturel (Charles Aznavour), ou encore un programme entièrement dedié au public qui les connait (Khaled, Julien Clerc).

L'ambiance dans la salle me paraît toujours un peu particulière. J'imagine que chacun se demande, comme moi : correspondons-nous vraiment à l'image que nous renvoient tous ces expatriés ? On reconnait des traits, des attitudes, à la fois venus de France et nettement teintés d'Amérique et de vie déracinée. Mais personne n'arrive jamais à croire qu'il fait partie du lot. On a aussi perdu l'habitude d'être dans une foule anonyme qui peut comprendre notre langue et notre experience. On devrait se sentir en communion mais on jalouse un peu ce qui nous rend unique en temps normal. On finit par s'habituer à cette population, parmi laquelle on ne se sent ni vraiment en Amérique ni vraiment en France, mais l'expérience reste un peu troublante.

Avant-hier, donc, nous assistions au concert de Julien Clerc au Herbst Theater, une jolie salle dans un gros bâtiment à colonades faisant face à l'imposant City Hall. La salle était remplie de françaises (certaines accompagnées par leur cher et tendre, mais pas toutes). Nous sommes arrivés juste à l'heure et nous sommes assis à nos places, au dernier rang du balcon. Avec une pair de jumelles et la possibilité de nous lever sans gêner personne derrière nous, nous avions tout le loisir d'observer la scène. "Juju" a chanté pendant plus d'une heure et demie avec deux musiciens, quelques guitares, un piano à queue. J'avais un peu oublié toutes les belles mélodies et paroles. Quand on me demandait les jours précédents "que chante Julien Clerc ?" j'étais à peu près incapable de répondre. Mais au bout du compte je connaissais presque toutes les chansons ! This melody, Femmes je vous aime, Ma préférence, Mélissa, Partir, Ce n'est rien, Si on chantait, Fais-moi une place, Utile... Toute la salle chantait de bon coeur. L'ambiance était très chaleureuse, nostalgique et heureuse.

La soirée aurait pu être parfaite. Mais nous sommes tous repartis avec un petit pincement au coeur : malgré nos nombreuses réclamations, Julien n'a pas chanté La Californie ! Personne ne voulait croire à ce faux pas : la salle ne s'est vidée que longtemps après la dernière chanson... un peu déçue.

Libellés : , ,

26 mars 2007

Little Wolf and the Hellcats

Si vous passez dans la Baie ne manquez pas le désormais célèbre groupe de blues Little Wolf and the Hellcats. Malik Shabazz, alias Little Wolf, a été nommé chanteur de blues de l'année lors de l'édition 2007 du West Coast Blues Hall of Fame organisée par la Bay Area Blues Society d'Oakland. Chuck Trujillo, quant à lui, a été nommé meilleur bassiste de blues de l'année.

J'ai déjà parlé de ce groupe, dont notre ami Doug est le guitariste. Au fil des ans et des "gigs" (prononcez "guigue'z") dans des bars aussi variés que les villes et quartiers de la Baie, nous avons pu assister à la construction du groupe, des débuts hésitants et pleins de trac aux performances actuelles qui leur vallent tant d'éloges, bien méritées.

Leur premier CD, The Blues Got Soul, vient de sortir et vous pouvez l'acheter ici.


Libellés : , ,

07 février 2007

Ecologie

Que voit-on au loin sur cette photo ?


Oui, bon, d'accord... Le ciel était très menaçant cet après-midi... Mais ce n'est pas çà.
Plus bas... Oui, voilà ! Des chèvres ! Par dizaines ! En plein Sunnyvale ! Ces chers herbivores font leur tournée : la mairie en loue 600 chaque année (plus 160 moutons et des chiens bergers) à une entreprise de Santa Cruz pour tondre les remblais de l'ancienne décharge (désormais fermée) et ainsi éviter les incendies (cette colline bien verte sera toute jaune et désechée dans quelques mois...) sans polluer.


Voilà déjà trois hivers que nous voyons ces chèvres au bout de la rue où nous travaillons, mais elles repartent aussi vite qu'elles arrivent (un jour ou deux à peine pour tout dévorer !) et je n'ai jamais mon appareil photo sur moi le jour J. Cette année j'avais prévu le coup : dès que j'ai vu l'herbe verdir j'étais prête à dégainer !

31 janvier 2007

Robert et Bidule

Désolée de ne pas écrire plus ces temps-ci..... Un peu débordée...

En attendant des jours plus calmes et du temps pour vous raconter tout ce qui nous est arrivé ces derniers mois, voici un petit clin d'oeil à nos chers compagnons : Robert, l'écureuil, et Bidule, le chat d'un voisin. Cet été, sans se donner le mot (à moins que ?), ils avaient tous les deux élu "meilleur emplacement pour la sieste" ce bout de barrière au-dessus de nos plans de tomates. Coïncidence tout aussi surprenante que les poses incongrues dans lesquelles ils se faisaient dorer au soleil (agrandissez les images, ça vaut le coup) !



A bientôt...