Nouvelles de Californie

08 avril 2005

Maison Eichler

Le week-end dernier, pas d'aventure extraordinaire. Nous avons annulé une sortie de ski au lac Tahoe, dans la Sierra Nevada, pour prendre le temps de nous reposer, de ranger un peu la maison et de voir nos amis, que les semaines de travail tardif et les week-ends à droite à gauche avaient momentanément mis sur la "touche", si ce n'est lors de quelques sorties ciné.

C'est l'occasion de commencer à décrire un peu la Silicon Valley et la Baie de San Francisco, dont nous avons fait connaissance il y a déjà bientôt six ans pour Pierre, plus de cinq en ce qui me concerne. Je ne sais pas trop par où commencer pour décrire ce "monde" à la fois si proche de la France en apparence, au moins sous certains angles, mais si particulier quand on entre dans les détails. Passé l'amusement des autoroutes à cinq voies et des magasins ouverts 24h/24 on croit que finalement il n'y a rien de bien nouveau ici. D'ailleurs les lieux sont connus : le Golden Gate Bridge et les rues en montagnes russes paraissent très familiers. C'est là que le choc culturel vous prend par surprise avec une certaine brutalité. Mais le temps permet de comprendre en profondeur la vie nord-californienne. A propos de choc culturel, le livre de Pascal Baudry, L'autre Rive est disponible gratuitement sur internet. Je n'ai pas encore tout lu mais les premiers chapitres décrivent très exactement ce que nous avons vécu et ce que nous vivons encore.

Commençons la "visite guidée" chez nous. Nous louons depuis début janvier une maison "Eichler". Ces maisons (du constructeur Joseph Eichler) datent de l'après deuxième guerre mondiale (la nôtre est de 1956) et ont bien le charme de l'époque, avec un design très moderne, une cuisine toute équipée, des pièces un peu alambiquées donnant sur des petites cours intérieurs ou coupées par des cheminées, d'immenses baies vitrées donnant sur le jardin. Tout est fait pour profiter le mieux possible du soleil et du célèbre beau temps californiens.

Il y a plus de onze mille maisons Eichler en Californie, principalement autour de San Francisco, et au sud de Los Angeles (Orange County), de toutes tailles et de tous les standings. Certaines maisons de Palo Alto sont de véritables palaces. D'autres sont plus modestes, comme la nôtre, ce qui n'enlève rien au plaisir de vivre dans un "monument historique" ! Joseph Eichler a imaginé la maison de ses rêves et a réussi, avec l'aide d'architectes progressistes, à en simplifier la méthode de construction pour en faire profiter le plus grand nombre, en commençant par les minorités pour lesquelles il s'est beaucoup battu, et créer pour la première fois des quartiers dans lesquels il n'y aurait aucune discrimination raciale. Projet idéaliste et inédit, mais qui a bien sûr beaucoup plu sur la côte Ouest.

Nous voilà donc dans ce décor plein de sens et d'histoire, entre des murs où s'est façonnée la culture californienne, emplie du rêve (devenu realité dans bien des cas) d'égalité des chances et des droits, sous le soleil. Cela aide à cheminer dans le bon sens sur la "courbe de changement" décrite par Pascal Baudry !

Je publierai quelques photos la semaine prochaine... D'ici là, bon week-end à tous !