Nouvelles de Californie

10 janvier 2006

Eloges pour Calliope

Bonne année à tous !

Le récit de nos délicieuses vacances de Noël devra attendre quelques jours, le temps de reprendre nos esprits, nos marques, et que j'aie une bonne heure devant moi pour décrire les mille et uns plaisirs que nous ont réservées ces retrouvailles familiales.

En attendant voici de quoi se réjouir grandement : le CD de Calliope Ave Maria du Monde (Emilie chante sur toutes les plages, mais elle chante en solo le Gounod, plage 17 !) reçoit d'excellentes critiques, comme celle de ClassicsToday:

Disque "populaire" par son titre, mais disque intelligent et bien ficelé. Bien ficelé, car l'agencement du programme est judicieux et la prise de son bien adaptée au répertoire. Intelligent, parce que, dans la recherche de compositions mariales, les interprètes n'ont pas hésité à puiser, outre les quelques classiques de Schubert, Gounod, Palestrina, Monteverdi, Kodaly ou Poulenc, dans le répertoire contemporain, avec des compositeurs tels que Javier Busto, David McIntyre, Paul Chihara, Ramona Luengen, Miklos Kocsar ou le désormais inévitable John Tavener.

Depuis son disque Poulenc, l'ensemble vocal Calliope de Regine Théodoresco a confirmé sa grande qualité et, à nouveau, même dans les œuvres avec solo (Schubert et Gounod), on admirera la belle couleur d'ensemble, le chant sans afféteries, les timbres clairs mais pas trop blancs - une belle alchimie de timbres complémentaires, en fait.

Qu'on ne s'effraie pas: les œuvres de compositeurs vivants n'ont rien de redoutable en termes de difficulté d'écoute, ce sont des partitions de créateurs qui écrivent "pour chœur" et non contre lui. On remarquera que certains (Tavener, Chihara) cherchent l'effet d'écho donné par un empilement de strates sonores successives. Tavener le coule bien dans sa composition; mais chez Chihara, cela apparaît plus comme un procédé.

Sous un extérieur banal et déjà vu ("Ave Maria"), ce disque nous propose un périple original et de haute tenue, magnifiquement interprété.

--Christophe Huss

Vous pouvez écouter des extraits du disque sur le site de la Fnac et d'Amazon. Et ensuite il faut l'acheter ! C'est de toute beauté.