Nouvelles de Californie

24 novembre 2006

Thanksgiving

Hier, ô merveille, nous avons pu faire la grasse matinée en pleine semaine. C'était le jeudi de Thanksgiving, l'une des fêtes les plus observées aux Etats-Unis. Pas un bruit dans la rue, chacun s'affairait à préparer le repas de circonstance : dinde farcie, sauce aux airelles ("cranberries"), patates douces, tarte à la courge et j'en passe. Tout le pays, dont la cohérence ne tient parfois qu'à un fil, semble se raccrocher à cette tradition en suivant à la lettre le menu partagé naguère entre passagers du Mayflower et Indiens Wampanoag dans la région de Boston. Seule la dinde semble subir des variantes dans son mode de cuisson, suivant les régions (ou le pays d'origine du cuisinier) : rôtie au four, cuite au barbecue, frite (entière) dans une énorme bassine, etc... Les végétariens ont même inventé la "tofurky" (de "tofu" et "turkey", dinde) pour participer malgré tout.

De notre côté nous étions invités à un dîner "participatif" (ici, on dit "potluck") entre expatriés, dont les directives culinaires étaient bien plus souples : "chacun apporte quelque chose selon son envie pourvu que ce soit super bon" (dixit notre hôte). Ainsi furent préparés et dégustés une salade de crabe servie sur des feuilles d'endives, un couscous à l'agneau et aux boulettes de viande, une tarte pommes-Rhum-raisins, un tiramisu. La journée, qui avait été magnifique (la pluie brève mais forte de la veille ayant débarassé de la grisaille citadine le ciel et les arbres, nous offrant une palette de bleus, verts, rouges et jaunes éclatants sous le soleil automnal), s'est donc terminée par ce buffet aussi délicieux et convivial qu'hétéroclite.

Cette année nous sommes donc restés chez nous pour ce long week-end de quatre jours. Cela m'a laissé le loisir de me replonger dans les albums photos de nos escapades "thanksgivinguesques" passées. Souvenirs, souvenirs...

2002: brrrr... à Boston
Quoi de plus approprié que d'aller fêter Thanksgiving dans le Massachussets? C'est là que tout a commencé en 1620... Mais quelle drôle d'idée que d'aller dans le Nord-Est des Etats-Unis quand il fait -4C tous les jours et que la plupart des magasins, restaurants et musées sont fermés pour cause de week-end férié ! Nous avons cependant passé un excellent séjour sur les traces des débuts de l'histoire des Etats-Unis, au milieu des maisons de brique rouge, les pieds dans la neige ou sur le verglas. Nous avons pu constater que la ville est bien équipée en "coffee shops", indispensables pour se réchauffer plusieurs fois par jour. Comme Stanford ou Berkeley en Californie, les superbes campus de la célébrissime université de Harvard et du MIT donneraient (presque !) envie de reprendre des études...
Toutes les photos sont ici.


2003: sous le soleil des tropiques
Forts de l'expérience glaciale de l'année précédente, nous avons opté pour une destination nettement plus réchauffée : la pointe sud de la Floride. Nous y avons rejoint Julie et Raphaël, amis de CPE qui vivaient alors à New York (en besoin de soleil eux aussi !). Les Keys, archipel en forme de griffe à l'extrêmité de la péninsule floridienne est un joli paradis à la mer bleu turquoise, au sable blanc et aux nombreux cocotiers. A Key West il faut savoir slalomer entre les touristes débarqués par milliers des paquebots de croisière. Mais loin des magasins de souvenirs, on découvre une jolie ville aux vestiges coloniaux : grandes demeures blanches à porche, cachées sous les plantes tropicales, ou rues étroites où courent des coqs en liberté. L'océan est bordé d'une barrière de corail idéale pour voir de beaux poissons multicolores. Sur la route du retour nous avons passé un après-midi au milieu des alligators dans le parc national des Everglades, plaine immense couverte de marécages. Une soirée au milieu des beaux immeubles art déco de Miami Beach avant de reprendre l'avion a permis de compléter ce bref aperçu.
Toutes les photos sont ici.

2004: un petit tour au Texas
Toujours dans l'idée de découvrir l'Amérique sans prendre froid, nous sommes partis cette année-là en direction de l'univers impitoyable des cowboys et des empires pétroliers. Nos préjugés ont vite été oubliés en visitant la charmante ville universitaire d'Austin, les canaux de San Antonio et le célèbre Fort Alamo, le centre de la Nasa à Houston et le musée John Fitzgerald Kennedy à Dallas. Nous avons eu le plaisir de retrouver un ami de CPE, François, à San Antonio et de le rejoindre chez lui à Dallas où il nous a accueillis et guidés. Quatre villes en quatre jours, quatre pièces de l'intéressant puzzle texan.
Toutes les photos sont ici.

En 2001 nous venions juste d'arriver aux Etats-Unis... Nous nous y étions pris trop tard pour aller rendre visite à Pierrick à Vancouver... En 2005 comme cette année nous croulions sous le travail et avions converti notre week-end en "bon cadeau", deux jours de congés supplémentaires pour les vacances de Noël.